Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

le programme du Festival de Villevieille 2017

18 Mai 2017 , Rédigé par Daniel

Le récital de Jean Bernard Pommier le 12 août 2016 dans la merveilleuse Cour d'Honneur du château de Villevieille
Le récital de Jean Bernard Pommier le 12 août 2016 dans la merveilleuse Cour d'Honneur du château de VillevieilleLe récital de Jean Bernard Pommier le 12 août 2016 dans la merveilleuse Cour d'Honneur du château de Villevieille
Le récital de Jean Bernard Pommier le 12 août 2016 dans la merveilleuse Cour d'Honneur du château de Villevieille

Le récital de Jean Bernard Pommier le 12 août 2016 dans la merveilleuse Cour d'Honneur du château de Villevieille

Flamenco à Salinelles le 14 août pour la St Julien avec Manuel Delgado. Flamenco à Salinelles le 14 août pour la St Julien avec Manuel Delgado.

Flamenco à Salinelles le 14 août pour la St Julien avec Manuel Delgado.

Voici le programme de la 48ème édition du festival.

Les grandes lignes sont : fidélité à la tradition, aux valeurs sûres mais aussi confiance aux nouveaux talents qui s'affirment notamment dans des grandes oeuvres du répertoire.

Musique classique et romantique donc dans la cour d’Honneur du château à Villevieille qui est faut-il le répéter une véritable salle de concert en plein air. Le rapport harmonieux entre ses dimensions et la hauteur des murailles et façades qui l'entourent crée une acoustique naturelle exceptionnelle. Et aussi, acoustique admirable pour la musique ancienne et intimiste sous les voûtes romanes de la chapelle St Julien de Salinelles, au cœur de la campagne sommiéroise. Deux lieux de rêve, pleins de charme, chargés d'histoire qui font d'un concert un moment unique  inoubliable

Le quatuor à cordes Enesco, ami fidèle du festival,  revient après quelques années d’absence, tout comme le pianiste Abdel Rahman El Bacha avec des programmes faisant une bonne place à des chefs-d’œuvres incontournables de l’histoire de la musique. Retour aussi de Carla Pires chanteuse de fado à qui l’on doit un des plus grands moments de musique à la chapelle de Salinelles. A Salinelles encore, Christian Mendoze nous donne rendez-vous avec son ensemble Musica Antiqua Mediterranea autour du thème des folies espagnoles.

Villevieille accueillera pour la première fois le pianiste Léonard Bonné et l’altiste Florent Huc. A Salinelles aussi de nouveaux invités : le trio de flûtes Hélix , Pierre Bouyer au piano forte et Nicole Tamestit au violon classique, Héloïse d’Autry harpiste et Marie Pierre Desjoyaux soprano.

Un bel équilibre musical donc avec une place de choix pour le piano. De Villevieille à Salinelles, sur les bords du Vidourle, c’est à une grande fête de la musique que le public est invité pour un vrai festival !

le programme du Festival de Villevieille 2017le programme du Festival de Villevieille 2017
le programme du Festival de Villevieille 2017le programme du Festival de Villevieille 2017le programme du Festival de Villevieille 2017
le programme du Festival de Villevieille 2017le programme du Festival de Villevieille 2017
le programme du Festival de Villevieille 2017le programme du Festival de Villevieille 2017le programme du Festival de Villevieille 2017

Mardi 1er août 2017 - Salinelles Chapelle St Julien 20h

Trio de flûtes Hélix

Jean Marc Dupont, Frédéric Lucaroni, Stéphane Valls

Franz Anton Hoffmeister, Saverio Mercadante, Wolfgang Amadeus Mozart, Georges Bizet, Jean Sébastien Bach

Flûte traversière, piccolo, flûte alto ou flûte basse, selon les répertoires sont les fidèles compagnes du Trio Hélix . Ses membres se sont rencontrés autour de leur envie de faire de la musique de chambre autour du répertoire de la musique des Lumières, avec une prédilection pour le classicisme viennois et la révolution française, époque florissante pour la flûte. Leur complicité s’épanouit aussi dans un répertoire plus large allant du baroque à la période contemporaine.

__________________________________________________________________________

Jeudi 3 Août 2017 Villevieille 21h 15 - Cour d'Honneur du château

 Soirée Grands Quatuors

Quatuor Enesco

Constantin Bogdanas, Florin Szigeti violons, Vladimir Mendelsshon alto, Dorel Fodoreanu violoncelle

Joseph Haydn – opus 76 n°2 Les Quintes - Ludwig van Beethoven – quatuor n°11 opus 95 «Serioso»

Anton Dvorakquatuor n°12 opus 96 « Quatuor américain »

La réputation d’excellence du Quatuor Enesco n’est plus à faire. Souvent invités au festival, les habitués apprécient autant leur sens du contact que leurs brillantes et séduisantes interprétations des grands compositeurs. Les 3 chefs d’œuvre du programme permettront aux Enesco de donner un autre aperçu de leur immense talent et de leur profonde musicalité. Une nuit sous les étoiles de Villevieille, dans ce temple de la musique qui semble fait pour le quatuor.

________________________________________________________________________________________________

Dimanche 6 Août 2017 Salinelles 18h - Chapelle St Julien

Une soirée musicale à Vienne

Duo Pierre Bouyer, piano forte viennois, Nicole Tamestit, violon classique

MOZART Sonate K. 454c - Jan Ladislaw DUSSEK Sonate opus 69 n°1 - MUSIQUE HONGROISE du début du Romantisme: Janos BIHARI Verbunkos - Anonyme hongrois, revu par Janos BIHARI Marche de Radetzky - Josef KOSSOVITS Verbunkos -  Antal György CSERMAK Verbunkos - György ADLER Variations sur un thème hongrois. - BEETHOVEN Sonate opus 24 "Le Printemps

Le programme est emblématique de leur art: présenter des œuvres connues (L'une des grandes dernières Sonates de Mozart, et la Sonate "Le Printemps" de Beethoven) dans des perspectives sonores et une manière de jouer proches de l'époque de création, mais aussi redécouvrir dans les bibliothèques d'Europe des oeuvres oubliées de cette heureuse période musicale - dans le cas de ce programme, une sonate du tchèque Jan Ladislaw Dussek, le premier grand pianiste international, 50 ans avant Chopin, et une évocation de la musique hongroise, aux racines de l'art de Franz Liszt et du répertoire tzigane.

________________________________________________________________________

Vendredi 11 août 2017 – Villevieille - Cour d’Honneur du château 21h15

Léonard Bonné piano - Florent Huc alto

                       piano seul : F. Chopin 3 nocturnes - R. Schumann Scènes d’enfants - F. Liszt Vallée d’Obermann -

                      sonates piano alto :J. Brahms sonate n°1 – M. Glinka sonate

Deux jeunes talents au parcours déjà confirmé à découvrir dans un programme romantique et russe : Léonard Bonné, formé auprès de maîtres de l'école française, puis russe, après plusieurs prix internationaux, se produit en récitals, en France et en Europe, ainsi qu'en musique de chambre, dont l'altiste Florent Huc . Il enseigne actuellement au conservatoire d'Orange.

Elève d'Emile Cantor, de Miguel da Silva et du Quatuor Ysaÿe, Florent Huc obtient en 2008 le Diplôme d'Etudes Musicales du CRR de Paris à l'unanimité. Musicien d'orchestre, chambriste et pédagogue passionné, il enseigne et se produit en concert avec Léonard Bonné et au sein du Quatuor Aramis.

__________________________________________________________________________

Lundi 14 Août 2017 Salinelles - Chapelle St Julien 20h

Fête de la St Julien

18h30 messe du festival en l’honneur de St Julien, entrée libre - participation des artistes du concert

19h30 verre de l’amitié offert aux participants

20h Concert : récital  Carla Pires« Aqui » toute l’âme du fado

Bruno Mira,guitare portugaise, André Santosl guitare classique

22h repas amical au restaurant (payant, sur réservation)

Retour à St Julien de cette belle voix d’alto très pure qui a marqué l’histoire du festival. Carla Pires met en valeur avec subtilité la mélancolie dramatique de ces chants d’amour perdu que d’autres ont appelé « les larmes de Lisbonne ». Ses deux guitaristes proposent avec une remarquable assurance une musique sensuelle ancrée dans la grande tradition du fado et moderne à la fois, toujours teintée de Saudade . Dans son nouvel album, Aqui, Carla Pires chante la ville de Lisbonne – féminine, libre, diverse – où tant de styles se mêlent avec le fado, comme le tango ou la samba.

__________________________________________________________________________

Jeudi 17 Août 2017 Villevieille - Cour d’Honneur du château 21h15

Abdel Rahman El Bacha  - Récital piano

Ravel, Miroirs, Gaspard de la nuitEl Bacha, 3 pièces orientalesChopin ballade n°1, 2 nocturnes, 2eme scherzo

Pianiste récompensé, fait rarissime, par le Premier prix du jury et du public au Concours Reine Elizabeth de Belgique en 1978, Abdel Rahman El Bacha brille tant par son jeu virtuose que par ses enregistrements : son premier disque, consacré à Serge Prokofiev, a reçu le Grand Prix de l’Académie Charles Cros.Son intégrale Beethoven puis Chopin lui valent l’admiration des critiques et du public. Reconnu pour les qualités exceptionnelles de son jeu et son pouvoir d'émotion qui s'appuient sur un jeu intimiste, Abdel Rahman El Bacha a su se hisser au rang des plus grands pianistes de la scène actuelle. Souvent invité à Villevieille qu’il connait bien, ce récital au programme valorisant est un des moments forts du festival.

________________________________________________________________________________________________

Dimanche 20 août 2017 Salinelles - Chapelle St Julien 18h.

Ensemble Musica Antiqua Mediterranea -

Christian Mendoze flûtes et direction

Folies d’Espagne et d’Italie - Variations et danses - Santiago de Murcia, Padre Soler, Diego Ortiz, Luiz de Ribayas, Corelli, Vivaldi,

Christian Mendoze et son Ensemble Musica Antiqua sont appréciés par le public de Salinelles, toujours enthousiaste à chacun de leur concert. Ce programme, d'une étonnante virtuosité, illustre un répertoire instrumental des XVIIe et XVIIIe siècles très prisé à cette époque où l'on découvrait des musiques "exotiques" du Nouveau Monde ( comme le Fandango qui est à l'origine une danse mexicaine ).Ces musiques ont transité par l'Espagne, puis la France et l'Italie pour atteindre finalement toute l'Europe musicale. Ce programme envoûtant sera joué sur les instruments historiques appropriés: Clavecin, guitare espagnole, harpe baroque, flûte à bec , basse d'archet et castagnettes (folias et danses de Corelli, Ribayaz, Santiago de Murcia, Padre Soler, Gaspar Sanz): Un feu d'artifice musical par les grands spécialistes du genre.

__________________________________________________________________________________________________

Dimanche 27 août 2017 Salinelles - Chapelle St Julien 18h.

De Monteverdi à Poulenc

Promenade amoureuse en Europe

Marie-Pierre Desjoyaux, sopranoHéloïse Dautry, harpe

Premier prix à l'unanimité du Concours International de Mélodies Françaises de Saint-Chamond, M. P Desjoyaux a participé au Festival de Radio-France avec l'ensemble "Diagonales", chanté Les Saisons de Haydn sous la direction de Jean-Sébastien Béreau. Maitrisant un répertoire très large : oratorios, cantates baroque et classique, airs d'opérettes, mélodies et lieder, de nombreux festivals l’accueillent: Valmagne, Musiques au Cœur du Médoc et des Graves, Gala d'automne de Lyon, Festival du Vigan. Elle est reçue en Allemagne avec l'orchestre de Minsk, en République Tchèque, en Autriche avec les solistes du Mozarteum.

Heloïse Dautry, invitée par la Philharmonie de Berlin, le festival Ultraschall de Berlin, en Allemagne, au Berliner Festspiele, au Schleswig Holstein Musik Festival de Lûbeck, à la Philharmonie de Berlin, Cologne, en Azerbaidjan, en France au Festival de Montpellier Danse, au Château de Fontainebleau, à Paris, Lyon, Le Mans. Elle a joué le concerto d’Aranjuez de Rodrigo avec l’Orchestre National de Montpellier.

 

Renseignements pratiques :

Nouveauté cette année : Prochainement sera mis en place ici la location des places directement par internet. Mais en attendant la location par téléphone ou par correspondance est ouverte :

Bureau de location habituel : 06 80 58 39 22

location par correspondance ( imprimer et envoyer avec le chèque le bulletin de réservation à l'adresse : Bureau du Festival, Office de Tourisme de Sommières,5 Quai Frédéric Gaussorgues 30250 Sommières -

Location sur place à l’Office du Tourisme de Sommières uniquement le samedi à partir du samedi 1er juillet 2017 – de 10h.à 12h30.et de 14h à 17h.- (tous les samedis de juillet et août)

Renseignements : Office Tourisme de Sommières 04 66 80 99 30

Les programmes sont donnés sous réserve de modifications éventuelles.

Dons de soutien au festival : Don de soutien : 20 € ou montant de votre choix

Merci aux personnes qui veulent bien ajouter un chèque de soutien à celui de leur achat de places.

Adhésion à l’association de sauvegarde la chapelle de Salinelles : 

MEMBRE DE SOUTIEN : 15 €.    MEMBRE BIENFAITEUR : 20 € 

 

________________________________________________________________________

BULLETIN DE RESERVATION 2017

NOM__________________________________________
Prénom________________________________________
ADRESSE:______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________
ADRESSE EMAIL :_______________________________________________________________
TELEPHONE:____________________
_______________________________________________________________________________
Salinelles – mardi 1er août 20h. – Trio Helix : 17€
                place(s) :  X                =               €uros
_________________________________________________________
Villevieille –jeudi 3 août 21h15 – Quatuor Enesco : 32 €
                 place(s) : X =                              €uros
_________________________________________________________
Salinelles – dimanche 6 août 18h – Duo P Bouyer N Tamestit : 22 €
               place(s) : X            =                        €uros

_________________________________________________________
Villevieille – vendredi 11 août 21h15 – Léonard Bonné Florent Huc : 22 €
              place(s) : X               =              €uros

__________________________________________________________
Salinelles – lundi 14 août 20h – Carla Pires fado : 29 €
             place(s) : X                =             €uros

_________________________________________________________
Villevieille – jeudi 17 août 21h15 – Abdel Rahman El Bacha : 37 €
             place(s) : X             =                   €uros

_________________________________________________________
Salinelles – dimanche 20 août 20h. – Folies d’Espagne : 22 €
           place(s) : X                   =                 €uros

_________________________________________________________
Salinelles – dimanche 27 août 18h. – M P Desjoyaux H Dautry : 17 €
            place(s) : X                  =                €uros

_________________________________________________________
Don de soutien au festival de Villevieille-Salinelles :                 €uros
_________________________________________________________
Adhésion à l’association de la chapelle de Salinelles :         15 €uros
_________________________________________________________
Montant TOTAL =                                                                   €uros.
__________________________________________________________
Repas du 14 août restaurant Salinelles à 22h30 :
              Personne(s) : X            25 € tout compris =

__________________________________________________________
( Etablir un chèque à part pour le repas, merci )
Bulletin de réservation ci-joint à envoyer accompagné du règlement à :
Bureau du Festival de Villevieille - Office de Tourisme - 5 Quai Frédéric Gaussorgues 30250 SOMMIERES
- vos places seront à votre disposition au guichet le soir du concert, si vous préférez les recevoir avant, merci de joindre à votre envoi une enveloppe timbrée à votre adresse. - Billets ni remboursés ni repris, en cas de mauvais temps les concerts de Villevieille ont lieu au sanctuaire de Prime Combe ou au Temple de Sommières.

La Cour d'Honneur du château de Villevieille offre une architecture et une accoustique incomparables. La chapelle de Salinelles en pleine campagne est un lieu idéal pour la musique ancienne, la voix et les cordes. Sentiments, émotions, la musique à l'état pur, à découvrir, vivre dans deux lieux magiques chargés d'histoire pour des moments inoubliables.
La Cour d'Honneur du château de Villevieille offre une architecture et une accoustique incomparables. La chapelle de Salinelles en pleine campagne est un lieu idéal pour la musique ancienne, la voix et les cordes. Sentiments, émotions, la musique à l'état pur, à découvrir, vivre dans deux lieux magiques chargés d'histoire pour des moments inoubliables.La Cour d'Honneur du château de Villevieille offre une architecture et une accoustique incomparables. La chapelle de Salinelles en pleine campagne est un lieu idéal pour la musique ancienne, la voix et les cordes. Sentiments, émotions, la musique à l'état pur, à découvrir, vivre dans deux lieux magiques chargés d'histoire pour des moments inoubliables.
La Cour d'Honneur du château de Villevieille offre une architecture et une accoustique incomparables. La chapelle de Salinelles en pleine campagne est un lieu idéal pour la musique ancienne, la voix et les cordes. Sentiments, émotions, la musique à l'état pur, à découvrir, vivre dans deux lieux magiques chargés d'histoire pour des moments inoubliables.

La Cour d'Honneur du château de Villevieille offre une architecture et une accoustique incomparables. La chapelle de Salinelles en pleine campagne est un lieu idéal pour la musique ancienne, la voix et les cordes. Sentiments, émotions, la musique à l'état pur, à découvrir, vivre dans deux lieux magiques chargés d'histoire pour des moments inoubliables.

Lire la suite

Souvenir de Madeleine et Guy

1 Mai 2017 , Rédigé par Daniel

Il y a un an, le 1er mai 2016, Madeleine Rigaud nous quittait. Guy son époux l'a rejointe peu après le 3 novembre de cette même année. Difficile encore aujourd'hui d'imaginer qu'ils ne sont plus là, occupés à faire ce qu'ils ont toujours fait, se souciant de leur famille, de leurs amis, de leurs proches. Leur parcours de vie exemplaire nous rend fiers et heureux de les avoir connus, d'avoir partagés avec eux des moments inoubliables.

Leur départ nous a tous laissés dans un profond chagrin et une grande tristesse que le temps ne peut effacer. Au moment de reprendre nos activités et avant de publier le programme 2017 des concerts à Villevieille et Salinelles, l'équipe et les amis du festival se doivent d'évoquer leur souvenir et de manifester leur fidélité à leur mémoire car ils ne peuvent pas oublier la générosité de Madeleine et Guy qui ont apporté tout au long des ces années un soutien et une aide de tous les instants qui ont permis aux deux lieux de concert, la cour du château de Villevieille et la chapelle de Salinelles de retrouver l'élan commun et la  dynamique lancée lors de la création du festival.

Guy et Madeleine nous ont ouvert les portes de leur maison pour accueillir les artistes mais ils ont aussi fait preuve de dévouement en s'investissant dans les multiples taches qui entourent la mise en oeuvre des concerts et la préparation du festival. C'est lorsqu'il était maire de Salinelles que Guy Rigaud soutenu par une poignée d'amis a entrepris la sauvegarde de la chapelle qui menaçait ruine et c'est pour financer des premiers travaux d'urgence que les concerts de Villevieille ont vu le jour en 1970 sous l'impulsion de Michel Garcin. Depuis lors, un nombre impressionnant d'artistes ont été accueillis dans les deux sites.

Notre meilleure façon de manifester notre fidélité et notre reconnaissance à Madeleine et à Guy est de poursuivre cette merveilleuse aventure et donc de continuer à faire vivre ces monuments par la musique et les concerts du festival. Nul ne sait si la beauté pourra un jour sauver le monde, mais ici, à Salinelles et à Villevieille, d'une rive à l'autre du Vidourle, elle règne déjà grâce à la musique venue enchanter ces lieux bénits des dieux.

 

c'était en août 2015, lors du repas de clôture du festival après le concert de l'Ensemble Fueco e Cenere
c'était en août 2015, lors du repas de clôture du festival après le concert de l'Ensemble Fueco e Cenerec'était en août 2015, lors du repas de clôture du festival après le concert de l'Ensemble Fueco e Cenere
c'était en août 2015, lors du repas de clôture du festival après le concert de l'Ensemble Fueco e Cenerec'était en août 2015, lors du repas de clôture du festival après le concert de l'Ensemble Fueco e Cenere

c'était en août 2015, lors du repas de clôture du festival après le concert de l'Ensemble Fueco e Cenere

Souvenir de Madeleine et Guy
Souvenir de Madeleine et GuySouvenir de Madeleine et Guy
Souvenir de Madeleine et GuySouvenir de Madeleine et Guy
Lire la suite

Final en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de Castries

1 Septembre 2016 , Rédigé par Daniel

 

Final en beauté samedi 27 août dans l'église de Castries. Même si la foule des grands jours n'a pas envahi la nef, le public présent a pu profiter du talent exceptionnel de Johan Dexo faisant merveilleusement sonner l'orgue qui avait fait l'objet d'une préparation spéciale pour ce concert. Un orgue dont les qualités font de Castries un lieu vraiment adapté à la musique sacrée.

Les voix des Chantres de Paris ont donné à l'oeuvre de Duruflé toute sa force et sa puissance d'élévation spirituelle. Une soirée de clôture mémorable donc et qui a contribué à faire le succès de la 47ème édition du Festival.

Merci à l'équipe de l'association de l'orgue pour Castries qui s'est investie dans l'accueil des artistes.

Merci au public venu aux concerts du festival, tant les fidèles amis de Villevielle que celles et ceux qui chaque année découvrent le festival et nous font confiance dans nos choix.

Final en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de Castries
Final en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de CastriesFinal en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de Castries
Final en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de CastriesFinal en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de Castries
Final en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de CastriesFinal en beauté avec les Chantres de Paris et Johan Dexo à l'orgue de Castries
Lire la suite

St Julien de Salinelles : le silence est déjà musique

31 Août 2016 , Rédigé par Daniel

A la sortie de Sommières, la route en direction de Quissac longe le Vidourle. D'abord ombragée elle débouche sur une belle plaine agricole dont un chemin de vigne prend le relais vers la chapelle St Julien de Salinelles et son cimetière en pleine campagne, à l'écart de la route, presque au coeur du silence de la nature.

Dans le lointain, on aperçoit sur les hauteurs de Sommières Villevieille et son château, et plus bas, à l'opposé sur l'autre rive du Vidourle, le village de Salinelles. 

Voilà un lieu d'exception, plein de vie, une terre et des murs qui racontent une histoire dont la mémoire remonte aux temps les plus anciens du néolithique à quelques pas de la colline de Montredon et des ruines du village abandonné.

Ici, à l'abri des murs épais de la chapelle sauvée de la ruine par une poignée d'amis, nous voilà éloignés du quotidien et de ses tracas, nous retrouvons une disponibilité d'esprit pour accueillir la musique, l'entendre en parfaite osmose avec les instrumentistes ou avec la voix. Nous voilà plongés dans un autre monde, un univers propice aux émotions les plus vraies, les plus profondes, idéal pour se ressourcer, se retrouver en harmonie avec tout ce qui nous entoure, faire la paix avec nous même et le monde. Bref, un peu comme un pèlerinage, à l'image même de ceux qui sur le chemin de St jacques venaient ici faire étape. comme certaines sources l'indiquent.

Ici même le silence est déjà de la musique.

St Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
St Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
St Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
St Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
St Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
St Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
St Julien de Salinelles : le silence est déjà musiqueSt Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
St Julien de Salinelles : le silence est déjà musique
Lire la suite

Henri Demarquette subjugue l'assistance.

25 Août 2016 , Rédigé par Daniel

Mercredi 24 août à St julien de Salinelles c'est la foule des grands jours, on affiche complet et Henri Demarquette subjugue l'assistance comme si par pur miracle les sons sortaient tout seuls du violoncelle, ou si vous préférez Bach en direct, sorti tout droit du coeur de son écriture.

Moments magiques, de la joie à l'état pur.

Merci M. Demarquette de nous faire accéder comme sans effort tout en haut de la montagne sacrée là où est le Beau le plus absolu qui soit.

Henri Demarquette subjugue l'assistance.
Henri Demarquette subjugue l'assistance.Henri Demarquette subjugue l'assistance.
Henri Demarquette subjugue l'assistance.Henri Demarquette subjugue l'assistance.
Henri Demarquette subjugue l'assistance.Henri Demarquette subjugue l'assistance.
Lire la suite

Flamenco passion pour la St Julien

16 Août 2016 , Rédigé par Daniel

 

Plus une place de libre et standing ovation Dimanche 14 août à St Julien de Salinelles pour le quartet flamenco de Manuel Delgado.

Flamenco passion pour la St Julien
Flamenco passion pour la St JulienFlamenco passion pour la St Julien
Flamenco passion pour la St JulienFlamenco passion pour la St Julien
Flamenco passion pour la St JulienFlamenco passion pour la St Julien
Flamenco passion pour la St Julien
Flamenco passion pour la St JulienFlamenco passion pour la St Julien
Flamenco passion pour la St JulienFlamenco passion pour la St JulienFlamenco passion pour la St Julien
Lire la suite

Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.

13 Août 2016 , Rédigé par Daniel

 

Grande soirée piano avec Jean Bernard Pommier. Rien ne manquait : nuit douce, étoilée, pas de vent, une acoustique de rêve dans un château qui semble tout droit sorti d'un conte de fée : Jean Bernard Pommier nous entraine non dans les hauteurs mais dans les profondeurs de l'âme de la musique, là où règne la joie pure, la plénitude de l'être comme dans un parfum d'éternité. On se prend à croire que c'est la beauté à l'état pur qui sauvera le monde.

La sonate appasionata dans son éclat translucide comme si on l'entendait pour la première fois tant elle semble neuve, fraiche, intacte, dégagée de tout excès, de toute démesure. Même sentiment d'harmonie, d'équilibre, de force naturelle avec Chopin, Rachmaninov.

Une soirée rare que celle de ce 12 août 2016 qui marquera la 47ème édition de Villevieille à inscrire en lettres d'or dans le livre du festival !

Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.
Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.
Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.

Jean Bernard Pommier

Enfant prodige, il découvre le piano à quatre ans et ne l’a plus jamais quitté depuis. Natif de Béziers, élève d’Yves Nat, et de Pierre Sancan, d’Eugène Bigot (pour la direction d’orchestre) et plus tard d’Eugène Istomin. C’est à l’âge de sept ans qu’il donne son premier concert public. A dix-sept ans, il est le plus jeune finaliste au Concours Tchaïkovski de 1962; le jury, présidé par Emile Guilels, lui décerne le Premier Diplôme d’Honneur avec ses félicitations. Depuis, l’artiste s’est produit dans des récitals et en soliste dans les plus grandes salles du monde et avec les orchestres les plus éminents, dont l’Orchestre Philharmonique de Berlin, le Chicago Symphony Orchestra, le Los Angeles Philharmonic Orchestra. Il est invité dans toutes les grandes capitales du monde. Recherché par les plus grands chefs comme Herbert von Karajan. Musicien dans l’âme, il explore aussi la direction d’orchestre. Venu à Villevieille lors des débuts du festival, son retour constitue un évènement majeur.

Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.
Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.
Jean Bernard Pommier, l'excellence à l'état pur.

Revue de presse :

Vit entre Amsterdam, Saint-Pétersbourg et Cazouls-les-Béziers. Et au milieu de ce tourbillon artistique, ou à cause de cette expérience de musicien globe-trotter, Jean-Bernard Pommier, 68 ans dont 64 au piano et 40 à la baguette de chef d’orchestre, a accepté de présider bénévolement aux destinées du théâtre des Franciscains pour la seconde saison consécutive et au moins jusqu’en 2014.
il s’assit un jour à l’âge de 4 ans pour ne plus jamais le quitter.

Quand on lui parle de retour à ses racines, le pianiste, féru de philosophie, répond : "Je suis parti pour revenir et je reviens pour partir." Son seul ancrage reste ce piano devant lequel il s’assit un jour à l’âge de 4 ans pour ne plus jamais le quitter.

_________________________________________________________________________

Né à Béziers en France, Jean-Bernard Pommier, dont le père était organiste, entame sa formation musicale et sa carrière de pianiste à l’âge de quatre ans sous la direction de Mina Kosloff. Il devient ensuite l’élève d’Yves Nat et de Pierre Sancan au Conservatoire de Paris, d’Eugène Bigot (pour la direction d’orchestre) et plus tard d’Eugène Istomin. C’est à l’âge de sept ans qu’il donne son premier concert public. Plus tard, il remporte le Premier Prix au Concours International des Jeunes Musiciens de Berlin et le Prix de la Guilde des Artistes Solistes Français.

A l’âge de dix-sept ans, Jean-Bernard Pommier est le plus jeune finaliste au Concours Tchaïkovski de 1962; le jury, présidé par Emile Guilels, lui décerne le Premier Diplôme d’Honneur avec ses félicitations. Depuis, l’artiste s’est produit dans des récitals et en soliste dans les plus grandes salles du monde et avec les orchestres les plus éminents, dont l’Orchestre Philharmonique de Berlin, le Chicago Symphony Orchestra, le Los Angeles Philharmonic Orchestra, le Concertgebouw, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, la Staatskapelle de Dresde, le Gewandhausorchester de Leipzig, l’Orchestra de la RAI Torino, tous les orchestres londoniens, et de nombreux autres au Japon, en Russie, aux Etats-Unis et en Israël.

A l’occasion de ces concerts, il a collaboré avec des chefs d’orchestre tels que Herbert von Karajan, Bernard Haitink, Pierre Boulez, Riccardo Muti, Kurt Sanderling, Zubin Mehta, Charles Dutoit, Simon Rattle, Armin Jordan et Daniel Barenboim, sous la direction duquel il a interprété l’intégrale des concertos de Beethoven avec l’Orchestre de Paris. Jean-Bernard Pommier se produit également fréquemment en soliste invité dans le cadre des festivals de Berlin, Salzbourg, Edimbourg, Jérusalem, Mostly Mozart, Ravinia, Casals, Hollywood Bowl et Melbourne. Dans le domaine de la musique de chambre, il a collaboré avec des musiciens tels qu’Isaac Stern, Itzhak Perlman, David Oistrakh, Pinchas Zukerman, Christian Ferras, Leonard Rose, Jean-Pierre Rampal, Alexandre Schneider, Paul Tortelier ainsi que les Quatuors Guarneri et Vermeer.

Jean-Bernard Pommier poursuit également une carrière active de chef d’orchestre, qui l’a amené à travailler avec des orchestres tels que la Philharmonie Tchèque, le MDR Rundfunkorchester Leipzig, le Netherlands Philharmonic Orchestra, le Residentie Orchestra Den Haag, le Rotterdam Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Philharmonia Orchestra London, le Royal Philharmonic Orchestra, le Royal Scottish National Orchestra, le Salzburg Mozarteum Orchester, le San Francisco Symphony Orchestra, l’Orchestra della RAI Torino, l’Orchestre de la Suisse Romande et le Tonhalle-Orchester Zürich. Il a été directeur artistique du Northern Sinfonia of England et de l’Orchestra Filarmonica di Torino. L’artiste apparaît régulièrement en tant que chef/soliste, entre autres avec le English Chamber Orchestra, le Scottish Chamber Orchestra et l’Orchestra della Svizzera Italiana. Entre 2006-2008, il fut directeur artistique du festival de Menton.

Parmi les enregistrements de l’artistes figurent l’intégrale des sonates de Mozart (Virgin), l’intégrale des sonates de Beethoven (Erato ; Diapason d’Or), Les Valses de Chopin (Erato), Préludes et Images de Debussy (Virgin), les concerto K503, K537, K467 et K488 de Mozart (Erato, Virgin), le concerto no 2 de Rachmaninov et le concerto no 1 de Tchaïkovski (Virgin).

______________________________________________________________________
Jean-Bernard Pommier, habité par Beethoven

Jusqu’au 17 juin 2012 , le musicien propose une intégrale des 32 sonates du compositeur, salle Gaveau à Paris.

Le 4 mars, salle Gaveau à Paris, Jean-Bernard Pommier donnait le deuxième des huit concerts qu’il consacre à l’intégrale des 32 sonates de Beethoven. Le pianiste français n’a pas voulu souhaité respecté la chronologie de leur composition (le premier concert du 2 mars comportait par exemple l’une des dernières sonates, la fameuse op.106 « Hammerklavier »). Ce beethovénien de la première heure, auteur d’une intégrale gravée en 1994 pour Erato et de concerts marathons à Londres, Bruxelles, aux Pays-Bas, etc… a choisi un ordre qui répond « aux impératifs formels et techniques », et aussi peut-être à quelque secrète dramaturgie connue de lui seul. « J’ai vu petit à petit le message du temps se transformer dans la musique, explique-t-il. Il s’épaissit, s’élargit, se contracte, au fur et à mesure que les choses de la vie s’amenuisent. »

Au programme du concert, Jean-Bernard Pommier a mis quatre sonates, entrecroisant les « best-sellers » à titres sortis de l’anonymat des numéros d’opus – La Tempête (alias Sonate n°17 en ré mineur op.31/2) et Les Adieux (alias n°26 en mi bémol majeur op.81a) – et deux autres restées dans le rang, les Sonates n°2 en la majeur op. 2/2 et n°10 en sol majeur op.14/2.

Un son large et franc

A 70 ans, le pianiste (né le 17 août 1944 à Béziers, comme Yves Nat, dont il fut le dernier élève), est toujours une force de la nature (beethovénien en cela aussi), tête carrée à chevelure moutonnante, petite taille râblée mais large poitrine. Son confrère de 59 ans, le pianiste Michel Dalberto, est dans la salle. Un signe qui ne trompe pas. Jean-Bernard Pommier a rejoint son Steinway, acheté en 1989 à Hambourg à la barbe d’Alfred Brendel, comme il se plaît malicieusement à le souligner. Il a attaqué la Sonate n°2 bille en tête. Un son large et franc, fermement tenu, à l’hédonisme chaleureux. Pommier est un jouisseur qui ne triche pas. Les doigts poussent le son au fond des touches, les caresse à larges pattes de velours, transformant la musique qui est aussi une vivante matière organique.

La Tempête,Jean-Bernard Pommier l’a enchaînée quasiment sans crier gare. Les phrasés sont limpides, que le pianiste brouille parfois de résonances harmoniques, histoire de pousser toujours plus loin cette exploration des limites qui est pour lui la marque même de la musique de Beethoven. Une marque qu’il définit ainsi : « Pour Beethoven, la survie est plus intéressante que la vie. C’est un répertoire dans lequel je n’ai jamais ressenti l’effort, même s’il demande des talents athlétiques, dit-il simplement. La Sonate n°10 gardera aussi ce ton d’épicurisme sanguin, non exempt de profondeur. Comme dans Les Adieux, dont la demi-teinte grave du début délivre d’emblée son content de nostalgie, avant la longue plainte de L’Absence puis la ferveur joyeuse du Retour.

Enfant prodige

Jean-Bernard Pommier fait partie de ces musiciens français qui ont fait leur carrière à l’étranger. Le hasard des rencontres, des concours. L’un, remporté en 1960 à Berlin (le Concours international des Jeunesses musicales), avant le Concours Tchaïkovski à Moscou deux ans plus tard, dont Jean-Bernard Pommier est le plus jeune finaliste. « Rien ne m’a vraiment éloigné de France si ce n’est qu’après Berlin et Moscou, je suis parti aux Etats-Unis pour travailler avec Eugene Istomin, un ami de Pablo Casals, que j’avais connu au Festival de Prades, où je me produisais enfant. »

Car Jean-Bernard Pommier a été un enfant prodige, que son père, Robert Pommier, organiste à la Madeleine de Béziers, oubliera dans l’orgue un dimanche matin après l’office. « J’avais 4 ans. On me cherche partout. Mon père entend soudain l’orgue. Il remonte à la tribune et voit que j’avais mes mains sur le clavier. » Dès le lendemain, Robert Pommier décide d’emmener le huitième de ses enfants chez Mina Koslova, une pianiste juive russe réfugiée à Béziers pendant la Seconde guerre mondiale. « Je lui dois tout, affirme le pianiste, qui a aussi travaillé au Conservatoire de Paris avec Pierre Sancan. De 4 à 11 ans, elle m’a fait travailler chez elle trois heures tous les jours. A 7 ans, j’ai donné mon premier concert avec elle, qui m’accompagnait dans le Concerto en la majeur KV 488 de Mozart dans la transcription pour deux pianos. »

Collaboration avec Herbert von Karajan

Jean-Bernard Pommier est intarissable sur les années heureuses de sa jeunesse, sa fructueuse collaboration avec Herbert von Karajan et la Philharmonie de Berlin, son expérience de chef d’orchestre avec le Royal Northern Sinfonia (1996-1999) et l’Orchestra Filarmonica de Turin, qui ne doit pas interférer avec l’interprétation pianistique. « J’ai dirigé toutes les symphonies et ouvertures de Beethoven, mais le respect du piano commande de faire abstraction de l’imaginaire orchestral. » affirme-t-il. Jusqu’au 17 juin, Jean-Bernard Pommier poursuivra ses pérégrinations beethovéniennes. A 70 ans, il se dit plus optimiste qu’il ne l’était à la cinquantaine. C’est que le public actuel lui semble avoir enfin des oreilles reliées au cœur. « Le XIXe siècle a été très critique car il y avait un savoir. Au XXe, on a été très snob car on croyait savoir. Au XXIe, la crise globale des valeurs ouvre un champ de sensibilité beaucoup plus fragile, et peut-être plus proche du trésor artistique. »

voir ici article du Monde

Lire la suite

Villevieille : Quatuor Manfred mercredi 10 août 2016

7 Août 2016 , Rédigé par Daniel

Mercredi 10 Août 2016 Villevieille 21h 15

Cour d'Honneur du château

Quatuor Manfred

Marie Béreau, violon - Luigi Vecchioni, violon

Emmanuel Haratyk, alto - Christian Wolff, violoncelle

Haydn, Quatuor opus 77 n°1

Schumann, Quatuor opus 41 n°1

Debussy, Quatuor opus 10

Le Quatuor Manfred fête son trentième anniversaire, fort des deux Premiers Prix prestigieux : concours de Banff (Canada) et Evian qui ont lancé sa carrière. Sa réputation par la suite est due à leur exploration du répertoire romantique. Très apprécié à l’étranger, en particulier en Allemagne, il ne cesse d’étendre son horizon, aussi bien en allant puiser son inspiration chez Haydn et même Bach. Après les intégrales Beethoven et Bartok, il s’attaque maintenant à l’intégrale Haydn. Invité pour la première fois à Villevieille où la belle acoustique naturelle de la cour du château offre un cadre idéal à l’écoute du quatuor à cordes.

Renseignements et Location : 06 80 58 39 22 et sur place le soir du concert

Villevieille : Quatuor Manfred mercredi 10 août 2016
Villevieille : Quatuor Manfred mercredi 10 août 2016
Villevieille : Quatuor Manfred mercredi 10 août 2016
Lire la suite

Concert d'ouverture - Quatuor Molière - Salinelles 29 juillet 2016

27 Juillet 2016 , Rédigé par Daniel

Concert d'ouverture du FestivalVendredi 29 juillet 2016 - Salinelles

chapelle St julien 20h

 

 Quatuor Molière

 Julie Anulfo, Ludovic Nicot, violons

Eric Rouget alto, Laurence Allalah violoncelle

 Joseph Haydn quatuor à cordes opus 76 n°1  

Felix Mendelssohn quatuor à cordes opus 80

Smetana « De ma vie » quatuor à cordes n 1

Un quatuor habitué du festival, dont on parle de plus en plus car ses progrès sont notoires comme l’attestent les invitations nombreuses en Région et l’accueil de plus en plus chaleureux que le public lui réserve. Un programme riche fait d’œuvres marquantes du répertoire. Concert idéal pour bien commencer le 47ème festival de Villevieille.

 

Renseignements et Location : 06 80 58 39 22

et sur place le soir du concert à partir de 18h30

tarif : 15 et 20 € - il est prudent de réserver !

Le quatuor Molière lors de leur dernier concert à la chapelle St Julien en 2013
Le quatuor Molière lors de leur dernier concert à la chapelle St Julien en 2013
Le quatuor Molière lors de leur dernier concert à la chapelle St Julien en 2013

Le quatuor Molière lors de leur dernier concert à la chapelle St Julien en 2013

Lire la suite

Bientôt le Festival de Villevieille - Réservez vos places

23 Juin 2016 , Rédigé par Daniel

Bientôt le 47ème Festival de Villevieille 2016
Réservez vos places en priorité
 

Pour bénéficier plus facilement des places de votre choix profitez de cette offre réservée aux mélomanes internautes : commandez vos places de concert en priorité dès aujourd'hui avant l'envoi par la Poste du programme 2016 à l'ensemble des habitués du festival.

programme ici : http://villevieille.over-blog.com/2016/06/le-festival-de-villevieille-salinelles-2016.html

bulletin de réservation ici : http://villevieille.over-blog.com/bulletin-de-reservation-2016.html

Réservez vos places par téléphone au : 06 80 58 39 22

et rendes vous à salinelles dès le 29juillet...

 

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>